Stockholm
20 Jul, Saturday
18° C
TOP
Image Alt

Projet Transversales

Transversales est un projet pluridisciplinaire TRANSVERSALES est un projet pluridisciplinaire conçu qui se déploie dans la commune de Kpomassè, département de l’Atlantique dans le but de contribuer de façon significative à renforcer l’écosystème créatif et culturel de ce territoire rural et y favoriser le développement d’offres culturelles inclusives et de liens multiples avec et pour les habitant·e·s (Mixité et diversité).. 

Pour ce qui est du renforcement de l’écosystème créatif et la création de liens, Transversales travaillera à accroître les compétences de 18 jeunes (apprenant·e·s) dévoués au secteur culturel (création dramatique et radiophonique ; Création sonore et audiovisuelle ; ingénierie culturelle) et à rendre possible les connexions et la coopération avec des créateurs, techniciens ; structures implantées et acteurs du territoire local, national et international. Il s’agira aussi à favoriser l’accueil, la mobilité et l’immersion de créateurs / techniciens via une résidence croisée entre Kpomassè et Cahors ; et de veiller à élargir transmission par la production progressive de contenus sur les pratiques managériales et créatives tirées du projet, à diffuser en libre accès via la plateforme www.artirium.net

En ce qui concerne le développement d’offres culturelles inclusives avec et pour les habitant·e·s de Kpomassè, Transversales recherchera l’implication des habitants aux actions culturelles et citoyennes à travers la tenue de conseils transversaux (regroupant 45 chef et mère de familles) et leur contribution permanente (en terme d’idées, d’avis et connaissances) au développement de micro-projets créatifs de territoire, portés par les jeunes apprenant·e·s; l’accès de 450 adolescent·e·s. en milieu scolaire à des activités littéraires interactives (09 Rendez-vous littéraires dans les arrondissement de Kpomassè) ; et L’implantation progressive d’un espace partagé, favorable à la rencontre entre habitant·e·s autour de l’objet culturel.

Ce projet prévoit donc toucher et impliquer de façon directe 516 personnes dont 20 jeunes créateurs, techniciens et ingénieurs culturels ; 45 pères et mères de familles (et leurs enfants non estimés) de la commune de Kpomassè ; 450 adolescent·e·s en milieu scolaire de la commune et un créateur, technicien francophone.

 

Objectif global

Renforcer l’écosystème créatif et culturel de territoires périurbains et ruraux et y favoriser le développement d’offres culturelles pour les habitants·e·s (Mixité et discriminations)

Objectifs spécifiques

OS1 : Œuvrer à la montée en compétences des jeunes dévoués au secteur culturel (création ; métiers techniques ; ingénierie)
OS2 : Mettre en place des conditions favorables de pratique artistique et favoriser les coopérations entre artistes, techniciens ; porteurs de projets culturels et acteurs du territoire (autorités et habitants)
OS3 : Encourager le développement de projets culturels de territoire, conçus pour et avec les habitants (de Kpomassè)
OS4 : Promouvoir la participation et l’implication des habitants dans les actions culturelles qui se développent sur leurs territoires et contribuer à l’émergence progressive d’un espace favorable à la rencontre entre habitant autour de l’objet culturel

Activités

Au titre des activités à mener il y a : 

  1. A1. parcours de renforcement des ressources humaines dédiées à la pratique artistique et à l’activité culturelle dans les territoires – focus Kpomassè
  2. A2. Activités de mise en lien et de connexions professionnelles
  3. A3. Activités d’implication locale et pilotage de projets artistiques et actions culturelles en lien avec le territoire
  4. A4. résidences croisées échanges nord-sud d’artistes, de technicien·ne·s et de professionnel·le·s de la culture

La durée globale du projet est de 36 mois soit de 2024 à 2026 

SUDCREA

SUDCREA — association socio-éducative et culturelle — était jusqu’ en 2016 connue sous le nom de « Atelier Géanture » ; initiant et exécutant des projets principalement orientés vers les jeunes et leur accompagnement dans la création artistique et la mise en valeur de la culture béninoise. Mais à la faveur de son officialisation en 2016 en tant que SUDCREA ; l’association s’est donné de nouvelles orientations. Ainsi elle a pour mission d’accompagner la création artistique en général sur le continent africain ; de contribuer activement à l’épanouissement des peuples par l’accès des communautés aux biens et produits culturels épanouissants tout en favorisant l’émergence et le maintien de l’activité créative et la naissance de nouveaux marchés, réseaux et nouvelles industries créatives.

Site web : www.SUDCREA .com | page Facebook : www.facebook.com/SUDCREA .monde

Entre 2022 et 2023, SUDCREA met en œuvre :
Un projet triennal d’implantation dans le quartier périurbain de Togoudo (Godomey) à travers le développement d’une troupe d’adolescent·e·s associée à un lieu culturel de proximité. Ce projet intitulé La troupe des Ados de Togoudo est appuyé par l’Institut Français de Bénin via son dispositif d’appui …
Le projet Bénin Femmes techniciennes qui sur appui de l’Organisation Internationale (via le fonds Francophonie avec elles) de la Francophonie, forme et insère 28 femmes rurales au croisement de plusieurs vulnérabilités ( ) dans les communes d’Allada et de Tori (Atlantique – Bénin) dans le métier fortement genré de technicienne en électricité bâtiments et installations https://SUDCREA .com/nos-projets/projet-benin-femmes-techniciennes/

Au regard de sa mission, elle a mis en place, plusieurs dispositifs dont :
L’Artirium plateforme numérique [ www.artirium.net ] dédiée à la transmission d’expressions culturelles, techniques de création et méthode de gestion culturelle via des contenus numériques (avec le soutien des États ACP/UE via le Fonds AWA (IF Paris – Centre Culturel Korè) Échafaudages, projet nouveau débuté en 2018, pour accélérer la rencontre des jeunes scolaires et étudiants ayant 16 à 28 ans avec l’écriture dramatique et les accompagner dans un projet d’écriture embryonnaire.
Les Didascalies du Monde débuté en 2018 ont été mis en place pour faire découvrir et entendre à un public diversifié les textes d’auteurs/autrices dramatiques contemporain·e·s d’ici et d’ailleurs et servir aussi de cadre d’exercice pour les metteurs en scène associés et de stage pour les acteurs- lecteurs associés. En trois saisons, 21 lectures publiques ont été organisées en dans plusieurs lieux au Bénin
Benincrea (depuis 2017) site web engagé à augmenter la visibilité des créateurs d’art ; des projets artistiques et de coopération ; des structures agissant dans le domaine culturel et à servir de relais d’opportunités en direction des artistes en Afrique. (Dispositif aujourd’hui muté vers l’Artirium) www.facebook.com/benincrea.monde

LA FABRIQUE FRANCOPHONE

Le projet de La Fabrique Francophone est né en 2020 sous l’impulsion de la Cie Acétés, compagnie de théâtre qui œuvre depuis 15 ans autour des écritures francophones vivantes, en construisant des passerelles entre son territoire d’implantation (le Lot) et une communauté linguistique internationale (la francophonie), avec un attrait particulier pour les pays francophones du continent africain. Elle a entre autres traversé l’écriture de Koffi Kwahulé et Emma Haché avant d’expérimenter un procédé visant à placer l’écrivain au cœur du processus créatif : c’est avec Gustave Akakpo que la compagnie chemine ainsi entre 2013 et 2018. Cette expérience a permis de mettre en place dans le Lot une résidence d’auteur, des actions culturelles riches, et d’inscrire ce territoire rural dans le paysage de la francophonie. En 2018, après Gustave Akakpo (Togo), la compagnie Acétés a entamé un compagnonnage d’auteur avec Hakim Bah, auteur guinéen, ce qui a permis d’accueillir l’auteur à plusieurs reprises à Cahors (2019, 2021), et mener des projets en direction de différents publics (mineurs isolés, jeunes du territoire, élèves en décrochage scolaire…). En 2023, grâce au soutien de la DGCA, la compagnie démarre un nouveau compagnonnage avec l’écrivain et entrepreneur culturel béninois Sèdjro Giovanni Houansou, et en parallèle elle porte un projet de lieu hybride et citoyen à Cahors : La Fabrique Francophone, labellisée Fabrique de territoire par l’ANCT depuis 2021.

Implantée au cœur de la ville de Cahors, La Fabrique Francophone développe un lieu hybride culturel et citoyen qui propose des résidences d’écriture et de créations à des compagnies professionnelles, des projets d’actions artistiques et culturelles, un studio dédié aux arts numériques, radiophoniques et sonores, un centre de ressource, des projets de coopération internationale, des rencontres, des événements hors les murs, une manifestation culturelle et citoyenne, etc.

Cet espace d’interstice et de métissage est porté par une réelle dynamique de brassage culturel, social et générationnel afin d’inventer et de déployer de nouvelles façons de faire humanité ensemble.
Composée d’une équipe rompue aux projets de coopération, elle est depuis sa création investie dans le montage de projets internationaux.

La Fabrique Francophone se donne pour mission d’établir des relations entre les habitants d’un territoire et des professionnel·le·s du monde culturel francophone, à travers des évènements et des actions spécifiques sur tout son territoire : performances (théâtre, danse, lectures, etc.) et installations artistiques dans l’espace public, rencontres littéraires, actions dans les établissements scolaires, centres sociaux, établissements de soin, IME, ESAT, Ehpad, etc. Une attention particulière est portée aux populations les plus vulnérables : demandeur·se·s d’asile, personnes en situation de handicap, milieux sociaux précaires, ainsi qu’à la jeunesse qui compose notre territoire – club théâtre et radio, pratique amateur, collégien·ne·s, lycéen·ne·s, mineurs isolés.

Ce projet a vocation à s’inscrire au cœur de son époque, en cohérence avec l’évolution des politiques culturelles publiques et des pratiques artistiques.

https://lafabriquefrancophone.fr | https://acetes.fr